Le faux problème de l’imprudence des livreurs de pizza

Il est curieux de constater que lorsqu’il n’y a pas de problème, certains édiles en créent, simplement pour apparaître comme les sauveurs de la civilisation, en apportant leur géniale solution. Ainsi récemment a-t-on appris que le maire de l’une des communes de l’agglomération, Ambilly, s’élevait contre les livreurs de pizza et protestait contre leurs violations du Code de la route. Mon Dieu, quel souci. Sans compter qu’il est peut-être lui-même l’un des consommateurs de ces pizzas, livrées à domicile à toute heure du jour et de la nuit aux particuliers assez fainéants et imprévoyants pour n’avoir rien dans leur frigidaire. Restons réalistes. Ces jeunes livreurs qui souvent pilotent leurs mobylettes comme dans un jeu vidéo, masqués sous leur casque, mettent au pire leur vie en danger. C’est assez vrai qu’ils prennent beaucoup trop de libertés avec le Code de la route, mais il existe une police, qui quand elle ne consomme pas leurs marchandises, peut les rappeler à son respect. Il existe aussi l’hôpital qui peut les rappeler à la réalité, celle où on se blesse, celle où l’on meurt, à la différence des jeux sur internet.

Sous le masque encore, mais cette fois celui des politiciens, pointe au-delà de l’indignation sur une question factice, le nez de la volonté totalitaire de tout régenter, de tout régler, de ne tolérer aucun écart à la règle dont par définition le protestataire est le maître. Maintenant, passons aux choses sérieuses. Quelle sera la météo demain?