Nos voisins sont formidables

Ce n’est pas une blague. Une élection va se tenir à Genève en avril 2018.

Il y a plein de candidats. Et sur l’une des affiches, on peut lire ce slogan: «pour une prospérité maîtrisée».

C’est un merveilleux pays que celui dans lequel on veut «maîtriser» la prospérité.

On a plutôt l’habitude de lire que les promesses de maîtrise portent sur, l’inflation, la délinquance, les déficits, etc. Mais la richesse, pourquoi diable vouloir la maîtriser?

La réponse est simple: parce qu’ils se pensent trop riches.

Allez raconter ça en Afrique.