N’en déplaise à M Borrel,

Il n’y a pas que des menteurs sur les blogs.

Erebus vient d’en apporter la démonstration.

Il faut le lire son article : http://www.erebe.org/article-32048322.html

Et se souvenir des tirades de M Dupessey, et de M Borrel lors du conseil municipal du 28 mai 2009. Il faut se souvenir de l’injure faite à Anne Michel traitée de menteuse. De l’injure faite à Erebus, traité de menteur. Je n’étais pas là au début, ayant été retenu par mes loisirs, et donc je ne sais pas si je n’ai pas aussi été traité de menteur. Cela n’a que peu d’importance.

Le débat sur le fond est simple, c’est une question de démocratie. Quand un opposant soulève une question, et même formule une critique, de deux choses l’une : il a tort, ou il a raison. S’il a tort, rien n’est plus simple que de démontrer qu’il se trompe, et il est possible alors de faire l’économie de l’injure. S’il a raison, il vaut mieux se taire que de l’injurier.

Soit donc l’affirmation de quelques «irresponsables» opposants, qui avaient l’audace d’écrire que la ville d’Annemasse avait bradé quelques biens immobiliers à l’agglomération. Tempête, cris d’orfraie, injures : menteurs !

Sauf que. Sauf qu’Erebus démontre que la ville d’Annemasse a bien transféré du terrain, situé en ville, à l’agglomération pour un prix qui défie toute concurrence. À 37,32 € le mètre carré, s’il vous en reste, au fait, je suis acheteur !

Le «menteur» était de trop. Il était ridiculement de trop.

Texte de remplacement (courte description)