Puisqu’on vous disait que ce président était formidable,

Vous ne vouliez pas le croire. Vous aviez tort. Il a décidé de réduire le nombre des élus nationaux, mais aussi locaux. Ainsi le conseil municipal d’Annemasse serait réduit, pas tout à fait à rien, mais presque. Peut-être deux élus ou même mieux, un élu: le maire. Il se réunirait à lui même en tout lieu, établirait un ordre du jour qu’il se communiquerait en temps utile pour pouvoir l’étudier, il délibèrerait entre lui même et lui même, et serait le plus souvent d’accord avec ses propositions. De temps en temps il voterait le soir contre ce qu’il s’était proposé le matin. La démocratie serait vivante, le contribuable satisfait au regard des économies réalisées, mais les journalistes auraient plus de difficultés à suivre les débats. Enfin, pas tous, il en est qui ont beaucoup d’imagination.