L’analyse de Claire Gallois au plan national est transposable au plan local.

Elle écrit dans un article du Point paru cette semaine sur son site à propos du président de la République  :

« Il fait l’impossible pour favoriser la montée du Front national. Peu lui importe de privilégier ainsi le risque de sortir de l’euro, le racisme rampant, le repli sur soi, avec la méfiance irraisonnée envers l’étranger, quel qu’il soit, l’asphyxie programmée d’un pays avec le rétablissement de ses frontières, à l’heure de la mondialisation déferlante. Peu lui importe les fondamentaux du socialisme, à savoir la solidarité et l’intérêt général. Sa seule chance d’être réélu en 2017 est d’avoir Marine Le Pen face à lui au second tour. Il s’y tient, il s’y accroche».

Mot pour mot il peut être repris pour analyser la situation politique à Annemasse.