Le mode d’emploi de la démocratie municipale doit évoluer

La démocratie n’a pas de limite. Elle est un moteur sans cesse en mouvement qui tend à rendre les citoyens maître de leur destin. Dès lors que ce puissant élan rencontre des limites, il les perçoit comme des obstacles qui devront être supprimés. En matière de démocratie locale une élection tous les six ans est manifestement insuffisant pour permettre aux citoyens de s’approprier leur destin municipal. C’est pourquoi le recours au référendum d’initiative populaire ou d’initiative des organes de la commune, est une nécessité. Un plan local d’urbanisme, document directeur qui engage l’avenir de tous les citoyens, n’est pas uniquement une affaire d’élus, même si ces derniers ont la responsabilité de dégager les choix. Mais les choix en dernière analyse relèvent du peuple, et comment rendre au peuple la propriété de son destin sinon par l’usage du référendum ? Un plan local d’urbanisme soumis par référendum à la décision des citoyens est donc la seule solution pour lui conférer sa légitimité démocratique.