Les raclures nous gouvernent.

Pas uniquement au sommet de l’État.

Partout dans toutes les sphères d’influence de notre société. Des raclures s’arrogent le droit de changer votre vie, notre vie, sans jamais consulter le peuple, sauf au travers des élites politiques, un coup à droite, deux coups à gauche, mais toujours là haut, à Paris.

Ces raclures ont changé il y a maintenant plusieurs années, en catimini le droit des successions. Le tout a été adopté sous la direction de Chirac. Pas un débat dans l’opinion publique. Rien. Un vote en cinq minutes à l’assemblée.

Aujourd’hui les mêmes raclures veulent changer un pilier fondamental de la vie sociale. Le mariage. Il va changer de sens. Il va perdre son sens. Un tel sujet nécessiterait de manière absolue la consultation du PEUPLE. De tout le peuple, par la voie directe du référendum.

Au lieu de cela il y aura un vote au parlement. Un vote qui s’annonce sans surprise. C’est un scandale.

Je ne sais pas pour quoi je voterais si j’étais consulté. Ce n’est d’ailleurs pas le problème. Le problème est que les ordures qui tiennent les rênes du pouvoir réel, des médias au gouvernement en passant par les ministères, tous ces rats unis idéologiquement par un conformisme mimétique qui les fait déclamer toutes les fadaises en usant des mêmes mots, des mêmes sigles, des mêmes tics de langage, vont faire adopter une réforme qui va toucher aux fondements de la vie en société, après une propagande d’une décennie par les médias, un débat à l’assemblée nationale, et un vote par 600 personnes tenues pour l’essentiel par leurs préférences partisanes, et sans que le peuple ne soit consulté.

C’est un scandale.