Tout Royaume divisé périra. Enfin, presque, on est en France non ?

La vie politique n’est pas faite que d’amour et d’eau fraiche, elle est comme la vie, avec son essor et son déclin, et comme la vie sociale, traversée de conflits parfois mortels.

L’utopie, toutes les utopies, sont toujours dans le déni du conflit. L’harmonie est leur bien suprême, mais voilà, dans la réalité, les chemins sont chaotiques. Et c’est presque tant mieux, parce que la seule harmonie réelle des utopies est toujours celle de la paix des cimetières, et des fosses communes.

L’UMP traverse un océan mouvementé, mais dans la mesure où elle n’est pas née fortuitement, mais qu’elle répond au contraire à une sensibilité politique et porte des valeurs particulières, même si elle devait disparaître dans sa forme actuelle, elle renaîtrait nécessairement. Les centristes peuvent le dire d’autant plus librement qu’ils savent que dans le combat politique la place de ce parti est utile à notre démocratie. Les centristes souhaitent que la tempête s’apaise, et elle s’apaisera, pour poursuivre avec leur alliée naturelle la construction du futur, ce qui prime toutes les querelles.

La vie sera belle au prochain conseil municipal

Avec un ordre du jour aussi fourni, l’intervention talentueuse des conseillers de la majorité, celle magistrale des conseillers de l’opposition, il n’est même pas à craindre que l’on puisse s’assoupir ne serait-ce qu’un court instant. Un ordre du jour haletant :

Note de synthèse 25 novembre 2012

Il y a bien mieux, si c’est possible :

Rapport d’activité 2011 social

Ou encore un truc superbe :

PV de la séance du 18 octobre 2012

Le maire de Sevran qui campe devant l’assemblée nationale…

…nous montre le mauvais chemin dans lequel IL a engagé sa commune. Et depuis plus de dix ans. IL  a laissé filer les dépenses en pariant sur du taux variable Made in Dexia. IL, comme ses compères socialistes, a fait de la démagogie avec l’argent des autres ! Honteuse et irresponsable voilà le résumé de sa gestion, qui éclaire celle des régions et municipalités de gauche.

Et dans ce contexte, quid d’Annemasse ?

Tout y va bien dans les comptes. Mais qu’on ne s’y trompe pas. Ce n’est pas le résultat d’une bonne et saine gestion, qui limite les dépenses et encourage la création de richesses en favorisant l’essor économique. C’est l’unique conséquence d’une manne financière alimentée par deux vaches à lait, les frontaliers d’un côté, et le casino de l’autre, qui apportent chaque année le quart du budget.

Avec cela, même le maire de Sevran serait le champion de la bonne gestion !

Les raclures nous gouvernent.

Pas uniquement au sommet de l’État.

Partout dans toutes les sphères d’influence de notre société. Des raclures s’arrogent le droit de changer votre vie, notre vie, sans jamais consulter le peuple, sauf au travers des élites politiques, un coup à droite, deux coups à gauche, mais toujours là haut, à Paris.

Ces raclures ont changé il y a maintenant plusieurs années, en catimini le droit des successions. Le tout a été adopté sous la direction de Chirac. Pas un débat dans l’opinion publique. Rien. Un vote en cinq minutes à l’assemblée.

Aujourd’hui les mêmes raclures veulent changer un pilier fondamental de la vie sociale. Le mariage. Il va changer de sens. Il va perdre son sens. Un tel sujet nécessiterait de manière absolue la consultation du PEUPLE. De tout le peuple, par la voie directe du référendum.

Au lieu de cela il y aura un vote au parlement. Un vote qui s’annonce sans surprise. C’est un scandale.

Je ne sais pas pour quoi je voterais si j’étais consulté. Ce n’est d’ailleurs pas le problème. Le problème est que les ordures qui tiennent les rênes du pouvoir réel, des médias au gouvernement en passant par les ministères, tous ces rats unis idéologiquement par un conformisme mimétique qui les fait déclamer toutes les fadaises en usant des mêmes mots, des mêmes sigles, des mêmes tics de langage, vont faire adopter une réforme qui va toucher aux fondements de la vie en société, après une propagande d’une décennie par les médias, un débat à l’assemblée nationale, et un vote par 600 personnes tenues pour l’essentiel par leurs préférences partisanes, et sans que le peuple ne soit consulté.

C’est un scandale.

En avant ! Un nouveau conseil municipal se prépare pour le 22 novembre 2012

Juste un lien pour commencer.

DSP Aérodrôme

Normalement, et au moins cinq jours avant le conseil, les autres documents devraient être disponibles. Je les mettrai en ligne pour ceux qui paraîtront les plus intéressants. Sinon je laisserai un lien pour le téléchargement des mémoires en 47 volumes de Groucho Marx.

Et pour finir, la citation du jour :

« La situation est très grave, l’axe de croissance économique a basculé chez les pays émergents et nous ne faisons pas les réformes structurelles qui s’imposent »

Michel Rocard 2012.