Pourquoi Hervé Morin a-t’il eu raison.

Les explications données par Hervé Morin dans la motion qu’il soutiendra au congrès extraordinaire du Nouveau Centre le 25 février 2012 soulignent qu’il existe en France un centrisme dont le projet se décline depuis des décennies au sein d’une plus large alliance, aujourd’hui essentiellement avec l’UMP.

D’où la clarté de la position d’Hervé Morin qui n’a jamais dit autre chose sur le report des voix qui le suivent sur le candidat M Nicolas Sarkosy. Exactement à l’inverse de François Bayrou, qui pour des raisons qui lui sont propres, essentiellement les raisons de son ambition, soutient que dans le jeu politique il faut pour un candidat centriste ne pas lever le secret du report avant le second tour. Certes, il existe des arguments en faveur de cette stratégie. Mais la politique n’est pas faite que de stratégie. Il y a aussi des valeurs.

Et parmi ces valeurs, il y a celles qui sont communes ou partagées dans une alliance. Les centristes français depuis la V° République et la bipolarisation (mal nécessaire) n’ont d’autre choix que de se rattacher à un camp ou à un autre.

Hervé Morin a raison. On ne peut être dans le camp du candidat M Hollande.

Lien pour le texte excellent d’Hervé Morin

http://www.nouveaucentre.fr/sites/default/fck_files/file/MOTION%20HERVE%20MORIN%20-%20Un%
20combat%20indispensable%20pour%20l%27avenir.pdf