Au fil de la transparence

Soit une proposition simple :

– dans une démocratie, la transparence est une nécessité.

Cela implique que la minorité, dans le cas d’Annemasse pour prendre un exemple, peut avoir accès à l’information et à tous les documents administratifs. Le maire et sa majorité de gauche ne manquent jamais d’affirmer que tout est ouvert à la minorité à laquelle j’appartiens. Notamment chaque fois qu’un audit est demandé par l’opposition.

Les journalistes présents à chaque séance notent alors tous en cœur à quel point le maire est fairplay, et la majorité de gauche démocrate. Toute l’information est accessible.

Sauf que dans la réalité, les choses sont un peu éloignées du discours.

Ainsi le 8 mars 2011, je demandais des précisions financières sur un sujet anodin : quel est le montant des investissements sur les différentes places. Et depuis, rien.

Je reproduis le fil des mails échangés :

Jean-Pierre Benoist à michel.desmedt
   
aficher les détails 3 ms
   
Monsieur,

Je souhaiterais connaître depuis 1980 le montant de tous les investissements réalisés par la ville, y compris le mobilier urbain, sur les places : du Jumelage/Perrier, Jean-Jaurès, Jean-Deffaugt, Libération (à l’exclusion des travaux en cours), Clos Fleury, place des Marchés, Clémenceau.



Michel De Smedt michel.desmedt@mairie-annemasse.fr
à    Jean-Pierre Benoist <jeanpierrebenoist@gmail.com>
date    8 mars 2011 11:57
objet    Re: renseignements
    Ce message est important de par ses destinataires et expéditeurs, principalement.
   
masquer les détails 8 mars
   
Bonjour Monsieur Benoit
Vous voudrez bien m’excuser pour ma réponse tardive.
Je transmet votre demande au cabinet du Maire. Dans l’attente , je demande à mes services et au service financier les éléments de réponses que nous pouvons vous apporter.
La réponse se fera certainement par l’intermédiaire du cabinet.
En vous souhaitant une bonne journée
Michel De Smedt



Jean-Pierre Benoist à michel.desmedt
   
afficher les détails 25 mars
   
Monsieur,

Je dois revenir sur ma précédente question, je vous remercie de me communiquer les renseignements que je vous ai demandés, et je reste dans l’attente de vous lire.

Je vous prie, cher Monsieur, d’agréer l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Le 7 mai, soit deux mois plus tard…..Rien. Et c’est sur un sujet anodin.