Le retour du Jedi/Erebus

Depuis son départ, de nombreux lecteurs égarés tombaient par hasard sur le blog de la majorité municipale. Le taux des suicides a alors fait des sauts prodigieux, pire encore qu’aux PTT, c’est dire, et l’Académie se penche sur cette épidémie de neurasthénie pour en rechercher les causes. Mais heureusement, Erebus est de retour. C’est officiel. Un numéro spécial du JIM en atteste.

Au moins, il y aura de l’animation !


Et si on avait un peu d’imagination ?

C’est un article récent de l’excellent Messager écrit par un excellent journaliste, avec une excellente documentation, et une excellente photo en illustration, qui disait excellemment que 37 000 excellentes automobiles, conduites pour la plupart par d’excellents frontaliers, passaient les excellentes douanes de Gaillard, pour transporter leurs conducteurs au travail dans l’excellente République et Canton de Genève. Tout va très bien dans notre monde, merveilleux sous toutes les coutures, sauf ça. 37 000 automobiles par jour qui passent les douanes de Gaillard, sans compter toutes les autres ailleurs, c’est énorme, c’est même dangereux, et au bout il y a l’apoplexie. Ça, c’est un cauchemar en préparation.

Guilhem Bédoïan, vice-président en charge des déplacements au sein de l’agglomération a bien raison de dire qu’il faut trouver une solution, et qu’on ne règlera pas tout avec les transports en commun. Il a raison. Il est raisonnable. C’est rassurant, enfin un élu qui ne fait pas des discours d’abruti idéologisé recrachant la bouillie logorrhéique des bureaux d’études de tout poil inspirés par le verbiage marxisant et technocratisant. Il parle clair. J’ai confiance.

Et l’excellent Messager poursuit : «Mais le véritable problème de l’agglomération annemassienne, c’est
qu’une voiture sur quatre la traverse sans s’y arrêter. Ces 25 % de flux
de transit, l’Agglo aimerait les faire passer ailleurs. Mais où ?».

Il énumère alors les solutions : doublement du pont d’Arve, achèvement du contournement d’Annemasse, liaison Chasseurs Findrol, les transports en commun, les grands parkings ; il est certain que tout concourra à limiter cette gigantesque paralysie qui nous menace, si le trafic continue d’augmenter comme aujourd’hui. Et il y a une solution qui n’est pas évoquée. La liste POUR ANNEMASSE l’avait proposée au cours de la campagne pour les municipales en 2008 : un tunnel routier allant du secteur des Chasseurs à celui du Brouaz pour se raccorder à l’autoroute.

Il suscitait beaucoup de critiques. Il paraissait disproportionné. Sauf qu’aujourd’hui il devient de jour en jour plus adapté au problème. Le transport individuel, surtout dans notre région, continuera d’exister, même avec des moteurs électriques. Et il lui faut des axes de circulation.

Quand même, cet excellent Messager ne fait pas que badigeonner les élus (au pouvoir) de pommade. Il aborde aussi des questions de fond, si j’ose dire en évoquant un tunnel. Alors je lui fais de la pub ! Gratuite, c’est encore les soldes.

Le grand tunnelier.