La tolérance (religieuse) n’est pas la chose du monde la mieux partagée.

Une manchette d’un  journal nous apprend que :

Protestant contre l’interdiction de construire une église, environ
200 chrétiens coptes se sont heurtés à la police dans un quartier de la
capitale égyptienne, mercredi. Un jeune homme est mort lors de ces
affrontements et plusieurs blessés sont à déplorer.

C’est un monde ! Un rapide coup d’œil aux sites du Monde et de Libération apprend que ni l’un ni l’autre n’écrivent même une ligne sur cet évènement. On a la bonne conscience qu’on peut, dans le déni. Cela étant, cet évènement doit-il nous détourner de la tolérance ? Ma réponse est non. La tolérance doit rester au principe de notre civilisation. Se pourrait-il que je me fasse ainsi le complice par faiblesse de la tentative d’assassinat de notre civilisation et notre culture ? Ma réponse est encore non. La tolérance ne peut être à éclipse.

Alors que faire ? Préparer les kalachnikovs ? Pour l’instant il faut encore les laisser dans les remises, et dialoguer. En dernière analyse seulement la défense extrême est légitime. On est loin d’y être ici, et quant aux chrétiens persécutés dans le proche orient, car ce sont des persécutions, il nous faut les soutenir. Et pour commencer, il faut en parler.

Cette vidéo n’est pas très récente, mais il n’y a malheureusement eu aucun changement depuis.