La gabegie à 14 Millions d’Euros. Le désordre financier. 100 000 € de plus par an de charges financières.

Le futur hôtel d’Agglomération : présentation
du projet


 

Le palais de l’agglomération.





Bienvenue à
la Cité de la Solidarité Internationale


Les futurs locaux de la Cité de la Solidarité Internationale
Les futurs locaux de la Cité de la
Solidarité Internationale

 Cherchez l’erreur !

Le même dessin est présenté sur les deux sites de l’agglomération (http://annemasse-agglo.fr/) et de l’ineffable Cité de la Solidarité (http://www.cite-solidarite.fr/).

On aura sans doute des explications. Le même dessin, mais en réalité très certainement deux projets. C’est vous qui les payez. Ce gag illustre malheureusement la gabegie insensée des fonds publics.

On va dépenser plus de 14 millions d’euros pour réaliser plus de 5000 m2 en bureaux, en salles de réunion, en bureaux d’élus, en salons d’élus, en locaux techniques, tout ça pour satisfaire des lubies, dans un contexte absolument stupéfiant.

Dans la vidéo projetée sur le site de l’agglo (http://annemasse-agglo.fr/), on peut écouter M Borel qui expose que l’agglomération, qui s’occupe essentiellement de l’eau, succédant au syndicat de communes, qui s’occupait de l’eau, est passée de …4 ou 5 employés à ….350.

350. De 4 ou 5 à 350.

Heureusement, on s’occupe toujours de l’eau. À ce prix-là, on peut d’ailleurs espérer qu’elle soit bonne.

Et nos responsables de l’agglomération (tous les maires sont vice-présidents) d’expliquer que mon Dieu, on est à l’étroit avec seulement 3000 m2 dont, rendez-vous compte, 2000 sont loués pour en gros 100 000 € l’an, ce qui justifie qu’on se mette au large, avec encore de la marge «pour préserver l’avenir», c’est-à-dire pour permettre un accroissement encore du nombre des préposés. D’ici là on paiera (je dis « on » parce que NOUS payons) 100 000 € de plus par an. Un vrai progrès, on passe de 100 000 à 200 000 €, uniquement avec l’annuité de l’emprunt. On sent que nos responsables pensent que l’avenir sera = à 600 employés. Un conseil : prévoyez encore plus large, triplez les surfaces et les effectifs.

Ils n’ont donc aucune limite. La dépense publique se fait sans jamais compter. Ce n’est pas l’argent des élus, c’est votre argent. Un argent qui est gratuit pour eux.

On nous annonce 14 000 000 €. On peut parier en se fondant sur la statistique en matière de construction publique, sur des dépassements budgétaires. Et d’ailleurs sur ce projet on est passé de 6 millions à 14 millions en quelques années.

On nous annonce 200 000 € par an d’annuité, une paille, mais on ne compte ici ni l’amortissement ni le coût de l’entretien. Un immeuble s’amortit traditionnellement en 20 ans, soit 5% l’an. Encore 700 000 €. Mais c’est vrai que c’est purement comptable. Ce qui ne sera pas formel ce sera le coût de l’entretien. Combien ? En tout cas beaucoup d’argent, encore une paille. Votre argent, votre argent gratuit. Et ce qui sera encore moins formel, et qui représentera aussi quelques dépenses ce seront les coûts de fonctionnement.