Genève n’est pas touchée par les contrôleurs français

L'intersyndicale accepte une coopération européenne mais refuse
toute fusion du contrôle aérien français avec celui de cinq pays pour
former le "Fabec".
 et leur grève de «travailleurs» (*) corporatistes-cégétistes (pléonasme).

C’est au moins l’un des avantages de notre petite région.

(*) en langage très diplomatique, le concept appliqué à la corporation pourrait faire débat.