La politique pour M Dupessey c’est une blague,

Parce que je ne veux pas écrire «fumisterie». C’est en tout cas une tromperie, et on peut comprendre que les électeurs, fatigués des pitreries des élus, ne finissent par se détourner des urnes.

Christian Dupessey a fait sa campagne électorale pour les municipales sur deux promesses politiques :

– Il serait un maire à plein temps pour la ville,

– s’il avait des sympathies à gauche (c’est normal pour un ancien communiste), il n’était dans aucun parti national. J’exagère un peu en disant que c’était une promesse, mais en tout cas il se positionnait ainsi.

Il a raconté des blagues.

Dès que l’occasion s’est présentée, il s’est empressé de se présenter sur la liste socialiste aux régionales. Il y est en position éligible. Ce qui signifie qu’il cumulera deux mandats.

Ou bien l’homme travaillera 24 h sur 24, on en doute, ou bien il négligera l’un ou l’autre des mandats, ou les deux, et dans les trois cas il trahira ses électeurs.

En même temps qu’il devenait candidat aux régionales, il s’inscrivait au Parti Socialiste.

Triste débâcle de l’éthique.