Le très haut débit ; la loi à la rescousse.

Nous sommes tous d’accord sur sa nécessité.

Le ministre Éric Besson a présenté son plan de développement de l’économie numérique qui comprend 154 mesures pour une France numérique en 2012. Parmi celles-ci, le volet sur l’accès à internet haut débit renforce le rôle des collectivités territoriales en tant que prestataires de ce service et dans l’aménagement numérique du territoire.

Le Plan veut créer un service universel du haut débit qui devra être satisfait à un tarif économique Dès 2009, un appel à candidatures sera lancé pour la fourniture de cette prestation en 2010 et le droit d’accès au haut débit sera alors opposable aux opérateurs retenus. Les collectivités locales et leurs délégataires pourront y répondre.

Le plan envisage une concertation entre l’État et les collectivités territoriales et préconise la construction par les collectivités de schémas directeurs locaux d’aménagement numérique. La Caisse des dépôts et consignations devrait aider financièrement les collectivités dans la définition de ces schémas directeurs. Par ailleurs, une mesure envisage d’autoriser les collectivités à intervenir comme investisseur minoritaire au sein de sociétés d’économie mixte gérant des réseaux ouverts.

Allez, il faut se retrousser les manches. Tous les moyens seront donnés par la loi. Et même sans, et même dans l’échec de la situation actuelle, on peut parfaitement investir l’avenir