Jean Artuis quitte le Modem

« J’ai plusieurs fois tiré la sonnette d’alarme : on ne gouverne pas un parti comme une secte », dit-il.