Les résultats de l’élection municipale nous interrogent

Les résultats posent un problème politique.

Le conseil municipal nouvellement élu compte 39 membres. Il est composé d’une majorité de 30 conseillers sur 39, et de deux minorités dotées de 6 conseillers sur 39 pour l’une des composantes de cette minorité et 3 pour l’autre.

9 conseillers au total sur 39.

Autrement dit, les 52 % des suffrages se traduisent, en 77 % des sièges au conseil.

Mais surtout les 52 % des suffrages des votants, qui eux-mêmes ne représentaient que 45 % des inscrits, représentent au total 23,4 % de tous les électeurs inscrits.

Il faut méditer ce chiffre.

Les 77% d’élus qui composent la majorité dans cette salle ne représentent que 23,4 % de tous les électeurs de la commune.
Moins du quart.

Ce qui est dire que la légitimité de leurs décisions peut devenir une véritable question.

Nous sommes ici au cœur d’une interrogation importante pour la démocratie.

Pour renouer avec la légitimité il est indispensable que toutes les grandes décisions qui engagent l’avenir résultent d’un large consensus, incluant la minorité.